« Je ne veux pas retourner au Soudan du Sud. La situation est épouvantable là-bas. »

Nyabud, en exil :
« Malgré tous nos problèmes ici, je ne veux pas retourner au Soudan du Sud parce que la situation est épouvantable là-bas. »


SON TÉMOIGNAGE

Originaire de Bor dans l’état de Jonglei, Nyabud a quitté le Soudan du Sud avec ses enfants pour fuir les violents combats menés dans sa région. « Là-bas, tout est déjà détruit. Nous avons d’abord marché plus de 10 jours pour atteindre Akobo, nous étions fatigués, il n’y avait pas de voitures, pas assez de nourriture ni d’eau. »
SOUDAN_Ethiopie_NYABUD
Nyabud a trois enfants de 5, 3 et 2 ans. Lorsqu’elle part du Soudan du Sud, elle emmène également avec elle les deux enfants de sa sœur qui ont 5 et 6 ans (à droite sur la photo). Elle raconte, « mon frère et sa femme ont été tués et je n’ai pas pu emmener mon neveu de 4 ans avec moi. Il est maintenant avec ma mère. »« Quand nous avons atteint le camp de Lietchor, en Ethiopie, à la fin du mois de mars on nous a donné une petite tente. Nous étions une dizaine à vivre là-dedans, mais la pluie l’a détruite. Maintenant, nous dormons dehors. Nous n’avons pas de bâche en plastique pour nous protéger. J’ai rassemblé un peu de foin et avec ça nous avons fait un lit. C’est comme ça que mes enfants sont tombés malades. » Les latrines deviennent des endroits où les déchets s’amoncellent, devenant inutilisables par les habitants de camp. Nyabud et sa famille, ainsi que les autres personnes du camp sont alors obligées de déféquer en plein air. Sans ressources et sans produits d’hygiène, même le savon vient à manquer, les habitants du camp ne sont pas toujours en mesure de pouvoir se laver correctement.
Après son arrivée dans le camp de Lietchor, elle a rencontré les équipes d’Action contre la Faim et a reçu de la nourriture pour ses enfants. « Ils (l’équipe de nutrition d’ACF) vérifient leur poids et je pense que leur santé s’améliore. Malgré tous nos problèmes ici, je ne veux pas retourner au Soudan du Sud parce que la situation est épouvantable là-bas. »

Au Soudan du Sud : LE CONTEXTE DE SON DÉPART

Un récent rapport indique que 40 000 personnes sont dans une situation catastrophique au Soudan du Sud et ont besoin d’une aide immédiate. La population des Etats d’Unity, Jonglei et du Upper Nile est prise dans les tirs croisés de la guerre civile. L’assistance humanitaire ne peut pas les atteindre et les aider à satisfaire leurs besoins primaires. Les résultats de l’enquête nutritionnelle d’urgence menée par ACF et les données publiées par l’Integrated Food Security Phase Classification group (IPC – partenaire d’ACF), montrent que l’Etat d’Unity en particulier se trouve dans une situation catastrophique. Cette situation est vouée à se dégrader si une action humanitaire immédiate et de grande échelle n’est pas mise en place, prévient Action contre la Faim. En Ethiopie, les sécheresses à répétition exposent une partie importante de la population à une insécurité alimentaire préoccupante. Depuis mi-décembre 2013 et le début du conflit au Soudan du Sud, l’Ethiopie a accueilli 224 000 réfugiés sud-soudanais. Le pays héberge désormais plus de 650 000 réfugiés sur son sol.

© Agnes Varraine-Leca / Ethiopie
© Agnes Varraine-Leca / Ethiopie

NOTRE ACTION en Ethiopie

ethiopieEn Ethiopie, Action contre la Faim met en œuvre des programmes de traitement et de prévention de la malnutrition et promeut la résilience et la sécurité nutritionnelle des populations. Nos équipes ont construit 600 latrines et 150 poubelles sur le site de Lietchor où les réfugiés sont déplacés en prévision de la saison des pluies. Action contre la Faim poursuit ses activités auprès des réfugiés somaliens et sud-soudanais et des populations locales, notamment la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition ainsi que le soutien psychosocial auprès des femmes enceintes et allaitantes, et en sécurité alimentaire. Parallèlement, des activités en eau, assainissement et hygiène sont développées.


Lieux d’interventions :
– Borena (Région Oromiya)
– Sidama (Région SNNPR)
– Korahe (Région Somali)
– Liben / Dollo Ado (Région Somali)
– Wag Himra (Région Amhara)
– Gambella (Region Gambella)


Types d’interventions :
– Nutrition, santé et pratiques de soins
– Eau, assainissement, hygiène
– Sécurité alimentaire et moyens d’existence
– Gestion des risques de désastres et adaptation au changement climatique

#NOTACHOICE

 

Photographie © Agnes Varraine-Leca / Ethiopie